Vous êtes ici
Accueil > Le Patrimoine Naturel de la Baie de Somme > Les Phoques de la Baie de Somme

Les Phoques de la Baie de Somme

phoque_baie_sommeVoici nos amis de la Côte, joueurs, clowns à l’occasion, farouches
et craintifs, protégés. Le phoque veau-marin n’est pas un phénomène nouveau Il y avait encore au début d’une siècle une exploitation commerciale du phoque et des produits dérivés mais tellement commerciale que la matière première a fini par disparaître.
La baie de Somme accueille deux espèces de phoques.

 Le phoque veau-marin est observable toute l’année. D’une taille adulte de 1,50 à 1,80 m pour un poids de 80 à 110 kg, sa couleur est gris-brun. Le museau est court et présente un décrochement par rapport au front. Les narines sont en V. Il se nourrit en baie, s’y reproduit et hiverne. Le phoque gris est plus gros. Sa taille atteind de 1,65 à 2,50 m pour un poids de 150 à 250 kg. Le museau allongé ne présente pas de décrochement avec le front ; les narines sont parallèles. Il est présent en baie du printemps à la fin de l’été pour s’y nourrir et élever les jeunes. Les naissances ont lieu sur les côtes rocheuses de Normandie et de Bretagne où l’animal passe d’ailleurs l’hiver. Les phoques sont visibles à partir de la terre ferme, depuis la pointe du Hourdel mais à cette distance de bonnes jumelles ou une longue vue sont indispensables. Picardie Nature propose des points d’observation au lieu dit le blockhaus du Hourdel en été. Après 1840, la colonie connaît un grand déclin; il faut dire que leur chasse ne présentait pas de difficulé. Les chasseurs, débarqués sur les bancs de sable sur lesquels reposaient les phoques, les tuaient au pieu ! Et Porphyre LABITTE de dire : « …depuis dix ans (1848-1858) que je chasse les phoques, j’en vois chaque année diminuer rapidement leur nombre… Allions-nous, comme dans les beaux jours, tomber sur un troupeau endormi et en massacrer impitoyablement les trois quarts ? » et de rajouter en 1858 : « Je suis content maintenant quand je peux en compter une trentaine, les petits de l’année compris. »

L’histoire des Phoques :
On continuera à chasser les phoques jusqu’au début des années 1920. C’est à cette même époque que l’on observe les derniers cas de reproduction en Baie de Somme.
De 1930 à 1970, les données seront faibles; seuls quelques individus seront observés; on croit alors à la fin de la colonie…
En 1977, le Ministère de l’Agriculture (alors chargé de l’environnement) décide d’étudier la possiblité de réintroduction des phoques en baie. Pour ce faire, on proposait alors de capturer des jeunes en Angleterre où la population reste très importante et de les parquer dans un site tel l’anse Bidard, le temps qu’ils s’acclimatent, pour ensuite leur rendre la liberté…
Ce projet ne verra jamais le jour…
En effet, au début des années 80, quelques données nous permettent de croire au retour des phoques dans plusieurs secteurs de la Manche (Fécamp, Baie du Mont St Michel…). C’est en 1986 que l’on observe alors huit individus en Baie de Somme, puis dix, l’année suivante ! Et en 1988, on assiste à la naissance d’un jeune veau-marin… la colonie allait renaître !
Ce seront ensuite quelques 2 à 3 naissances par an, pour enfin arriver à 11 naissances en 1999 et en 2000. La colonie peut enfin espérer vivre d’elle même.
Mais comment les phoques ont-ils pu réapparaître ainsi ?
Les phoques veau-marin témoignent d’un grand ératisme juvénil. Il s’agit en fait du besoin qu’ont les jeunes phoques de l’année de gagner de nouveaux territoires… Ce sont donc des phoques provenant d’Angleterre, d’Ecosse et de la mer des Wadden qui ont repeuplé la Baie de Somme.

La colonie n’est cependant pas installée définitivement car, nous le savons tous, nul est à l’abri d’une catastrophe naturelle de type « Erika » ou encore des polluants qui circulent dans la Somme…

Articles similaires

2 thoughts on “Les Phoques de la Baie de Somme

  1. savoir que les phoques en baie de somme sont en partis sauves grace au benevols et gens venant d’autres regions de france et d’europe,car a une certaine epoque les autoctones voyez d’un mauvais oeil la renaissance de cette colonie de veaux marins dans la baie.tant que ces mammiferes marins sont la,cela signifie que la baie de somme est toujours en bonne sante.en esperant une longue vie a cette nature et son equilibre qui nous surprend toujours et ou on se sent petit face a ces elements et cette beaute unique.cordialement un amoureux maladif de la baie de somme.

  2. lecardonnel dit :

    je viens de passer le week end (trop court) en baie de somme, super jolie à protéger….et surtout les phoques quel spectacle mème à la jumelle

Comments are closed.

allez en haut
partenaires : formation au marketing digital - formation webmarketing à Paris - formation community manager - anti-stress naturel - vehicule handicapé - Formation à distance en ligne - Développement personnel par le cheval - Comment peindre un meuble - devenir sophrologue - location serveur dédié - community manager indépendant - siphon abs et laiton - french courses in Paris - Doudou Moulin Roty et Lilliputiens - nuancier peinture gratuit - serrurier paris - Ebénisterie - Entretien et restauration des meubles -