Vous êtes ici
Accueil > Les Fêtes Traditionnelles de la Baie de Somme > La Fête de Saint Fiacre

La Fête de Saint Fiacre

Avec la participation active des associations locales et le comité des fêtes, ainsi que la municipalité et la commission culturelle, sans oublier le centre de loisir sans hébergement de Onival, les commerçants, artisans et professions libérales (pour leur participation financière au projet), tous répondent présents pour la création de la fête de la Saint-Fiacre, qui se déroule en Août à Ault en baie de somme.
Tout un programme, messe dans l’église fleurie en l’honneur de Saint-Fiacre, fin de la messe avec un concert d’orgues, et rassemblement du cortège fleurie derrière la casino, départ du défilé des participants et musiciens en tenue de jardiniers, ainsi que le corso de vélos, poussettes et trottinette fleuries et « enlégumés ». Défilé dans les rues jusque Onival et retour vers le casino. Au passage devant l’église, une petite aubade pour Saint-Fiacre et bénédiction des engins. Enfin retour en centre ville directions les stands de la fête Saint-Fiacre avec bourse aux plantes et troc bouture, exposition de divers produits dérivés du jardin et de broderies, tableaux, porcelaines, etc.

Saint Fiacre est le patron des jardiniers et maraîchers, il est représenté armé d’une bêche. Il a été aussi le patron des cochers de Fiacre. Il est vêtu en paysan ou en ermite, avec une bêche. Il tient d’une main le livre ouvert des Évangiles, et de l’autre une bêche (statue en bois, XVIe siècle, église de Ault). Fiacre est né au début du VIIe siècle dans une noble famille irlandaise. Il s’arrête à Meaux où il est accueilli par l’évêque, saint Faron, frère de sainte Fare, qui lui donne l’autorisation de s’établir comme ermite en forêt de Breuil. Beaucoup de misères affluant à son ermitage, Fiacre demande à son évêque un terrain qu’il pourrait cultiver afin de nourrir les pèlerins indigents. Selon la tradition, l’évêque lui aurait octroyé en toute propriété l’espace de terre qu’il pourrait entourer d’un fossé en une journée de travail. Fiacre pense même aux plantes médicinales pour les malades. Il construit aussi un hospice pour les malades de plus en plus nombreux qu’on lui amène de tous les coins du pays. Fiacre partage son temps entre la prière, le travail manuel et le soin des pauvres.
« Les pèlerins affluaient sur son tombeau pour demander la guérison de toutes sortes de maux. Le fait de le toucher permettait la guérison. On venait même autrefois l’invoquer contre les hémorroïdes, le « mal de saint Fiacre », la tradition affirmant qu’il suffisait de s’asseoir sur la pierre sur laquelle le saint avait l’habitude de s’asseoir pour être guéri » précise Sylvette Mathieu, même lors de ses visites guidées dans l’église de Ault, qui ont d’ailleurs déjà commencées.

Articles similaires
allez en haut
partenaires : formation au marketing digital - formation webmarketing à Paris - formation community manager - community manager indépendant - conférencier développement personnel - peinture pour meuble en bois - location serveur dédié - - french courses in Paris - Doudou Moulin Roty et Lilliputiens - tapis d'éveil moulin roty - nuancier peinture gratuit - Ebénisterie - Entretien et restauration des meubles - creme à dorer -